Aller au contenu

« Quelques-uns riaient, d’autres pleuraient, la plupart restaient silencieux »

Bruce CONNER, Crossroads, 1976

« Quelques-uns riaient, d’autres pleuraient, la plupart restaient silencieux »

Vendredi 7 octobre 2022 – vendredi 16 décembre 2022

Vernissage le jeudi 6 octobre, à partir de 18h

Commissariat : Bruno Elisabeth

Cette exposition et les œuvres qui la composent, apportent quelques éléments de réflexions afin d’appuyer l’idée que « nul besoin d’être un savant en physique atomique pour avoir le droit moral et politique de penser le nucléaire ». L’intérêt de ces œuvres et documents ( photographies, films et affiches) sera de replacer la question nucléaire au sein du monde humain et de la réflexion plastique contemporaine. Les radionucléides qui sont maintenant partout tout en n’étant visibles nulle part, ou presque, prendront ici corps, sur les cimaises et les écrans. Leurs représentations nous aideront à dépasser le renoncement, afin d’étoffer une construction dialectique face aux pouvoirs technopolitiques et ainsi à éclairer certains des enjeux qui attendent l’humanité, notamment face à la gestion des millions de tonnes de déchets hautement radioactifs qui attend l’humanité pour les millénaires à venir.

Cette exposition présentera les œuvres de :

Renaud Auguste Dormeuil, Denis Briand, Jacques Castan, Bruce Conner, Dorian Degoutte, Julie Giraud, Isao Hashimoto, Nicolas Lelievre, Jurgen Nefzger, Jean-Gabriel Périot, Arzhel Prioul, Anaïs Tondeur.

Jacques Castan, En pénétrant dans une zone de travail… , Affiche de prévention, 40×30 cm, 1961. (Avec l’aimable autorisation du CEA)

Exposition en partenariat avec le Cabinet du Livre d’Artistes, Ciné-Tambour, le Commissariat à l’Énergie Atomique, le FRAC Île-de-France, le Frac des Pays de la Loire, Light Cône et Pinault Collection.